Quatuor Girard

21 novembre 2011

Le Quatuor Girard a remporté le 3e prix au 66e Concours International de Genève.

Hors-norme, le Quatuor Girard est constitué de quatre frères et soeurs, issus d'une nombreuse famille originaire d'Avignon, tous diplômés des Conservatoires (CNSM) de Paris ou de Lyon.

En 2008, le Quatuor Girard entre en Cycle Supérieur de quatuor à cordes au CNSM de Paris, dans la classe de François Salque. En 2010, il intègre la classe prestigieuse du Quatuor Ysaÿe au Conservatoire Régional de Paris, et en septembre 2011 la classe de Miguel da Silva à la Haute Ecole de Musique de Genève. Le soutien de l’European Chamber Music Academy (ECMA), dirigée par Hatto Beyerle, fondateur du Quatuor Alban Berg, permet au Quatuor Girard de travailler avec des membres des Quatuors Artis, Alban Berg, Lindsay, Talich, ainsi qu'avec des pianistes comme Jean-François Heisser, ... Il est invité en outre au Forum de Normandie, à l'Académie musicale de Villecroze ainsi qu'à l'Académie européenne du Festival d'Aix-en-Provence.

Lauréat du Concours de Genève en novembre 2011, le Quatuor Girard remporte en septembre 2010 le "Prix Académie Maurice Ravel" à Saint-Jean-de-Luz, et devient en juin 2011 lauréat de la Fondation d'entreprise Banque Populaire. En juillet 2011, il est nommé Lauréat HSBC de l'Académie du Festival d'Aix-en-Provence.

Les Girard sont invités à se produire dans de nombreuses salles et festivals. On a pu les entendre en France à Paris (Opéra Comique, la Salle Pleyel, Grand Salon des Invalides...) aux Soirées et Matinées musicales d'Arles, au festival Musique en Albret, aux Jeudis Musicaux des églises romanes, au festival des Voûtes célestes, à la Chaise-Dieu, au festival du Val-d’Aulnay, et à l'étranger (Suisse, Autriche, Angleterre, Italie...). Ils se produisent auprès d'artistes tels que Miguel da Silva, Nicolas Dautricourt, François Salque, Dame Felicity Lott ... Ils sont régulièrement sollicités par France Musique (un mardi idéal, génération jeunes interprètes, l'air des lieux...) et par Radio Classique.

En janvier 2012, ils feront leurs débuts au Wigmore Hall de Londres.

Le quatuor Girard est en résidence à la Fondation Singer-Pollignac. Il est soutenu par la Fondation d'Entreprise Banque Populaire, ainsi que par l'association Hélène Berr et a reçu en décembre 2010 une bourse de l'Académie musicale de Villecroze.

Hugues Girard joue un violon Niccolo Gagliano de 1735, et Agathe Girard un Landolfi de 1759, prêtés par la fondation Zilber.

Hugues Girard, violon

Né en 1988, Hugues Girard débute le violon à l’âge de quatre ans au Conservatoire d’Avignon où il obtient à quatorze ans une médaille d'or. En 2002, il entre au CNR de Paris dans la classe de Suzanne Gessner et obtient en 2004, un 1er prix. Admis, la même année, au CNSM de Paris dans la classe de Sylvie Gazeau et Jean-Pierre Sabouret, il y obtient en 2008 son Diplôme de Formation Supérieure mention très bien à l'unanimité. Il travaille également avec Gérard Poulet, Michèle Auclair et Maurizio Fuks. En 2005, il est lauréat du Concours excellence Vatelot-Rampal ainsi que du Concours de l’UFAM. En 2008, il est finaliste du Concours international Andrea Postacchini (Fermo, Italie). Il se produit notamment auprès de Nicolas Dautricourt, François Salque et a été invité à jouer en soliste avec l’Orchestre de l'opéra de Massy. Hugues Girard est lauréat Génération SPEDIDAM 2009.

Agathe Girard, violon

Née en 1991, Agathe Girard débute le violon à l’âge de quatre ans au Conservatoire d’Avignon. En 2003, elle entre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, dans la classe de Suzanne Gessner et travaille parallèlement avec le Quatuor Ysaÿe. Elle remporte, en 2006, un 1er prix au Concours Vatelot-Rampal. En 2007, elle est admise au Conservatoire National Supérieur de Paris, dans la classe de Sylvie Gazeau.


Mayeul Girard, alto

Né en 1986, Mayeul Girard débute ses études d’alto dès l’âge de cinq ans en Avignon, où il obtient une médaille d’or. En 2002, il est admis au CNR de Boulogne-Billancourt dans la classe de Michel Michalakakos, où il obtient un 1er prix en 2004. Il travaille avec Hortense Cartier-Bresson et Xavier Gagnepain dans leurs classes de musique de chambre. En 2005, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, dans la classe de Bruno Pasquier, puis de David Gaillard et Nicolas Bône, où il obtient son Master en 2010. Invité régulièrement en France et à l’étranger, il se produit auprès d’artistes tels que Nicolas Dautricourt, Jean Mouillère, François Salque, Nicolas Alstaedt, Thomas Bloch (Salle Pleyel, Opéra-Comique, Maison de Radio France, La Chaise-Dieu, festival Musique en Albret, Moments musicaux de Gerberoy). Mayeul Girard est lauréat Génération SPEDIDAM 2009.

 

Lucie Girard, violoncelle

Née en 1983, Lucie Girard débute le violoncelle à l’âge de quatre ans à Avignon. Elle obtient une médaille d’or à quatorze ans, puis l’année suivante, un 1er prix au CNR de Marseille. Elle travaille avec Augustin Lefebvre au CNR de Lyon, avant d’intégrer le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon en 2001 ; elle y suit l’enseignement de Jean Deplace puis celui d’Anne Gastinel. Elle obtient le diplôme national d’études supérieures musicales avec la mention très bien à l’unanimité et se perfectionne ensuite auprès d’Henri Demarquette. Elle suit également les master-classes d'Anner Bylsma, Marc Coppey et Vladimir Mendelssohn. Elle se produit auprès de Marc Coppey, Henri Demarquette, François Salque, Nadine Pierre, Raphaël et Roland Pidoux, Xavier Philips, en ensemble de violoncelle. Elle est titulaire du Certificat d'Aptitude à l'enseignement (CA) depuis juin 2009.


PRESSE :


Les jeunes musiciens [du Quatuor Girard] se révèlent en adéquation totale avec [le] Premier Quatuor (1842) [de Robert Schumann], qu’ils magnifient à l’égal de l’un des ultimes quatuors de Beethoven. Dans une grande fluidité, sans la moindre baisse de régime, tout y est – tendresse, énergie, passion, générosité – pour se conclure sur un Scherzo survolté, incisif et inquiet, et un Presto final renversant de virtuosité, de fougue et d’à-propos.

Simon Corley, concertonet.com, 22 juillet 2011

Leur interprétation, lumineuse d'équilibre, d'un des chefs-d'oeuvre du divin Mozart répond au lyrisme profond et voluptueux qui fait la saveur du célèbre quintette à 2 violoncelles de Schubert, enfant chéri du romantisme.Rejoint pour cette pièce par le violoncelliste François Salque, soliste qui fait aujourd'hui référence sur la scène internationale, le quatuor Girard entre de plain-pied dans la cour des grands...

Musiques d'un siècle, Avril 2011